Qu’est-ce que Remontons la Roya ?

Un projet d’association

« Remontons la Roya » devrait bientôt être le nom d’une association loi 1901. Ce projet d’association est né sur les réseau sociaux, dès que les connexions ont été rétablies après le passage de la tempête « Alex ». Quelques dizaines de personnes qui ne se connaissaient pas se sont mises à dialoguer. Puis des centaines les ont rejointes : habitants permanents, du week-end ou saisonniers, randonneurs de passage, ou autres qui n’avaient aucun lien particulier avec la Roya.

Pour quoi faire ?

Le sentiment dominant dans ce groupe était que malgré l’ampleur des dégâts, rien n’était perdu, et que la Roya avait suffisamment de ressources humaines et naturelles pour repartir. Et surtout, qu’il ne fallait pas que les habitants s’en aillent.

« Remontons la Roya » propose donc de réfléchir ensemble et de proposer des actions qui peuvent contribuer à la reconstruction, comme le mentionnent ses statuts (en projet) :

  • Encourager les populations à rester
  • Instaurer un dialogue constructif et ouvert entre les citoyens, les collectivités territoriales et l’Etat.
  • Proposer des solutions de reconstruction, d’aménagement innovants, de développement, cohérentes et durables, qui soient respectueuses de la nature et de la place de l’être l’humain dans celle-ci.

 

Comment faire ?

La forme d’association proposée pour « Remontons le Roya » se veut innovante.  Elle aura une administration collégiale, avec un Conseil d’Administration élargi. Ce cadre devrait, on l’espère, d’éviter d’associer « Remontons la Roya » à une couleur politique particulière, à un « camp » ou à l’autre, et de contourner l’esprit de clocher encore si vivace dans la vallée. Les divisions stériles ont fait beaucoup de mal et depuis trop longtemps….

D’ores et déjà en quelques jours des idées très diverses et parfois complètement contradictoires ont émergé en ce qui concerne la reconstruction. Les premières sont venues d’Italie. Pour nos voisins, la Roya représente un très important enjeu stratégique. Elles méritent discussion et les principaux concernés doivent les connaître pour donner leur avis sur la question. (Voir actualités sur ce même site).

Avec qui ?

Passée l’urgence, toutes les questions d’aménagement et de reconstruction seront complexes et il apparait clair que rien ne sera comme avant. Beaucoup de Royasques sont si attachés à leur terre qu’ils en sont devenus de véritables experts et qu’ils peuvent légitimement être consultés sur des questions d’une telle importance. Mais il faudra mettre des mots sur cette expertise. Remontons la Roya saura s’entourer de ceux en connaissaient les ressorts scientifiques, juridiques et politiques pour lui permettre d’agir dans l’intérêt du plus grand nombre.

NOS ACTUALITÉS

Paysages funambules

Remontons la Roya est très heureuse de vous faire partager le projet de Mathieu, architecte paysagiste qui habite à Saorge :  « Nous sommes en train de monter un collectif pluridisciplinaire...

lire plus

Récapitulatif des collectes

Voici un récapitulatif (mis à jour régulièrement) des collectes de dons financiers mises en place par chaque commune de la Vallée de la Roya et par la CARF. Ces dons seront destinés à soutenir les...

lire plus

IL MAIALINO

© P. Panizzoli

Dans les années 60, José un pêcheur de Fontan remarque sur son parcours des gorges de Paganin, un rocher à la forme particulière. L’idée le taquine de donner au bloc une certaine personnalité. Avec de la peinture rose, il révèle au monde l’animal qui s’y cache. Puis avec du noir, il lui donne une expression. Le cochon de la Roya est né, et il vous souhaite la bienvenue… Le geste de José fait parler… Les puristes disent qu’il ne fallait pas le mettre en évidence, qu’il vaut mieux le laisser se deviner seul aux yeux de qui sait regarder. Mais la notoriété du cochon – il ne semble pas qu’on lui ait donné un prénom – était devenu telle qu’il fallait absolument le repeindre régulièrement, avec plus ou moins de réussite, toujours avec beaucoup de cœur. Durant un certain temps, il apparut même en marron….

Après le 2 octobre, savoir ce qu’il était arrivé au cochon n’a pas été tout de suite une préoccupation majeure. Mais sur les réseaux sociaux, les premiers à s’inquiéter furent les Italiens. Ceux qui empruntent la route ne peuvent voir le « maialino » qu’à la montée. C’est le cas des milliers de Piémontais, qui l’été reviennent « dal mare ». Autant pour les Ligures qui vont skier à Limone. Pour les enfants, le cochon est un fameux repère : on est presque arrivé. Ceci peut sembler dérisoire à côté du drame qui venait de frapper la vallée… mais des milliers de personnes ont interrogé les réseaux pour demander ce qu’était devenu « il maialino ». Il fallut se rendre à la triste évidence : il n’avait pas résisté à la fureur des éléments.

Quel soulagement quand finalement, cinq jours après le passage d’Alex, une image fut publiée, confirmant qu’il était blessé, décoloré, mais toujours là. Le cochon devint alors comme une planche de salut, un symbole d’espoir : la certitude que la vallée saurait se sortir de cette dure épreuve. Maintenant, il ne reste plus qu’à le repeindre.

LA ROYA A BESOIN DE VOUS

Vous vous sentez concernés par la reconstruction de la vallée de la Roya ? Adhésion à l’association, groupes d’entraide : passez à l’action avec nous.